La définition du Mécénat de compétence

Le mécénat de compétences, encadré par la Loi Aillagon d’août 2003, est le don d’expertises professionnelles ou personnelles de collaborateurs volontaires, pendant leur temps de travail et en accord avec leur employeur, à des structures d’intérêt général (associations, fondations ou collectivités territoriales dans certains cas).

Cet engagement maintient la rémunération du salarié engagé durant sa mission et ouvre droit à une réduction fiscale pour l’entreprise équivalente à 60% des salaires (toutes charges comprises) au prorata du temps déployé; ce montant est déductible de l’IS à hauteur de 0,5 % de son CAHT annuel (toutes actions de mécénat confondues avec un report possible les 5 années suivantes en cas de perte ou de dépassement de plafond).

Le calcul se fait soit sur la base des salaires des collaborateurs engagés, soit à partir d’un prix de revient dans le cas d’une prestation opérée au bénéfice de la structure bénéficiaire (exemple : édition et impression d’une plaquette).

Le mécénat de compétences est le seul dispositif qui répond aujourd’hui à un triple enjeu :

des associations qui doivent à la fois trouver des ressources alternatives face à la baisse régulière des subventions publiques et se professionnaliser dans leur développement

des entreprises qui cherchent des actions concrètes, visibles et opérationnelles pour animer leurs stratégies RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) et RH

des collaborateurs qui revendiquent une quête de sens dans leur parcours professionnel en s’impliquant de façon active dans la solidarité.

Source : www.koeo.net

http://www.admical.org/