Les cancers de la cavité buccale (communément appelés cancers de la bouche) sont des cancers qui se développent au niveau du plancher de la bouche, de la langue, des amygdales, du palais, des joues, des gencives et des lèvres.
Avec 7 500 nouveaux cas de cancers par an, les cancers de la bouche sont plus nombreux que les mélanomes et les cancers du col de l’utérus. C’est le 5ème cancer chez l’homme.

Aujourd’hui, 70 % des cancers de la bouche sont diagnostiqués trop tardivement, ce qui réduit les chances de guérison. Plus un cancer de la bouche est détecté tôt, plus les traitements sont efficaces.
Il est important de faire surveiller régulièrement sa bouche, car les lésions causées par un cancer de la bouche ne sont pas faciles à repérer par soi-même et ne sont pas forcément douloureuses.
Les médecins généralistes restent des interlocuteurs privilégiés pour identifier une lésion et vous répondre en cas de doute sur un symptôme. En cas d’anomalie, il vous adressera à ses collègues chirurgiens-dentistes ou ORL pour en savoir plus. Alors n’hésitez pas à lui en parler, même s’il n’est pas dentiste !

Existe-t-il des signes permettant de repérer un cancer de la bouche ?

Il n’existe pas de symptôme spécifique aux cancers de la bouche. Mais, si vous constatez l’un des signes suivants pendant plus de 10 jours, consultez votre médecin traitant ou votre chirurgien-dentiste :

  • Plaie ou grosseur
  • Difficultés pour mastiquer ou avaler
  • Saignement inhabituel
  • Changement dans la voix
  • Douleur à l’oreille
  • Gêne ou douleur persistantes
  • Dents qui bougent
  • Zones irritées, inflammations
  • Tâche rouge
  • Tâche blanche
  • Croûte sur les lèvres

De manière générale, tout signe inhabituel ou persistant doit vous amener à consulter.

Cancer de la bouche : de la détection au diagnostic

La détection précoce des cancers de la bouche par les chirurgiens-dentistes est relativement simple : il s’agit d’un examen visuel qui permet de déceler les lésions précancéreuses et cancéreuses. Cet examen est rapide et indolore, il ne prend pas plus de 5 minutes pour un chirurgien-dentiste formé.
En pratique, le chirurgien-dentiste examine la lésion qu’il a découverte soit parce que vous vous en êtes plaint(e), soit dans le cadre de l’examen systématique de la bouche. S’il a un doute sur la nature cancéreuse de cette lésion, il va faire une biopsie (prélèvement) qui va permettre d’examiner au microscope le tissu suspect.
En cas de cancer, d’autres examens sont alors nécessaires (radiographie, scanner ou IRM si besoin, prise de sang, etc.) afin de déterminer le meilleur traitement.

Existe-t-il des facteurs favorisant l’apparition d’un cancer de la bouche ?

Une vigilance particulière est conseillée pour les fumeurs et les consommateurs réguliers d’alcool. En effet, la consommation d’alcool, de tabac, de cannabis et autres substances favorise l’apparition des cancers de la bouche.

Fumer et boire multiplie jusqu’à 45 fois le risque d’avoir un cancer de la cavité buccale.