Les comités de la Ligue contre le cancer du Grand Ouest se concertent pour financer les projets de recherche médicale sur leur territoire. À ce titre, le comité de Loire-Atlantique est le premier financeur de la région.

Un Conseil scientifique inter-régional Grand Ouest
pour mener une politique de financement commune de la recherche

Depuis 2008, les 19 comités départementaux de la Ligue contre le cancer du Grand Ouest (régions Bretagne, Pays de la Loire, Centre Val de Loire et « ancienne » région Poitou-Charentes) ont uni leurs forces pour mener une politique de financement commune de la recherche sur le cancer sur leur territoire. Pour ce faire, ils lancent conjointement, chaque année, un appel à projets à l’attention des chercheurs.

Un Conseil scientifique inter-régional Grand Ouest (CSIRGO) a été créé. Il se compose de 24 scientifiques qui sont rapporteurs d’un ou plusieurs dossiers, et qui exercent tous leur activité en dehors de l’inter-région, de façon à ce que l’examen de chaque dossier de candidature s’effectue avec transparence et objectivité. De plus, chaque dossier bénéficie d’une double expertise extérieure à l’inter-région.

La sélection des dossiers repose sur la qualité scientifique des équipes postulantes et la concordance de leurs projets avec les objectifs de la politique de la Ligue contre le cancer. Ils doivent porter sur l’un des domaines suivants : recherche fondamentale, clinique, économie de la santé, épidémiologique, sciences humaines et sociales.

1 559 500 € attribués suite à l’appel à projets 2021

L’appel à projets 2021 a suscité le dépôt de 126 dossiers de candidature. L’ensemble des subventions accordées par les comités de la Ligue contre le cancer du Grand Ouest représente un montant total de 1 559 500 € (certains projets de recherche peuvent recevoir des subventions de plusieurs comités).

La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique est le premier financeur du Grand Ouest à hauteur de 393 000 €. À cela s’ajoute 50 000 € de participation à l’achat de matériel de recherche (voir ci-contre) et 42 162 € de subvention pour un doctorant de Loire-Atlantique, soit un total de 485 162 €  (contre 377 000 € en 2021).

Les 33 projets subventionnés par la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique

  1. Catherine André– Rennes – projet de recherche sur le cancer de la peau (mélanome)
  2. Guillaume Bastiat– Angers – projet de recherche sur le cancer du cerveau (glioblastome)
  3. Nicolas Bidère– Nantes – projet de recherche sur le cancer du cerveau (gliobastome)
  4. Christine Bobin Dubigeon – Saint-Herblain – projet de recherche sur le cancer du sein
  5. Alexis Broquet– Nantes – projet de recherche sur le cancer du poumon
  6. Pierre-François Cartron– Nantes – projet de recherche sur le cancer du sein
  7. David Chiron– Nantes – projet de recherche sur le cancer du sang (lymphome)
  8. Sophie Conchon– Nantes – projet de recherche tous cancers
  9. Laurent Corcos– Brest – projet de recherche sur les cancers du système digestif
  10. Anne Corlu– Rennes – projet de recherche sur le cancer du foie (carcinome hépatocellulaire)
  11. Cédric Coulouarn – Rennes – projet de recherche sur le cancer du foie (carcinome hépatocellulaire)
  12. Yves Delneste – Angers – projet de recherche sur le cancer de l’ovaire
  13. Emilie Duchalais– Nantes – projet de recherche sur le cancer colorectal
  14. Jean-François Fonteneau – Nantes – projet de recherche sur les cancers thoraciques (mésothéliome et cancer du poumon)
  15. Delphine Fradin – Nantes – projet de recherche sur les cancers de la plèvre (mésothéliome)
  16. Laëtitia Gautreau Rolland – Nantes – projet de recherche sur le cancer de la peau et le cancer du cerveau (mélanome et glioblastome)
  17. Julie Gavard – Nantes – projet de recherche sur le cancer du cerveau (glioblastome)
  18. Emmanuelle Godefroy – Nantes – projet de recherche sur le cancer colorectal
  19. Patricia Gomez-Bougie – Nantes – projet de recherche sur le cancer de la moëlle osseuse (myelome)
  20. Nathalie Labarrière – Nantes – projet de recherche sur le cancer de la peau
  21. Lisenn Lalier – Saint-Herblain – projet de recherche tous cancers (poumon, sein, système nerveux)
  22. François Lamoureux – Nantes – projet de recherche sur le cancer osseux pédiatrique
  23. Erwan Mortier – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sang (leucémie)
  24. El-Hassane Nazih – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sein
  25. Claire Pecqueur – Nantes – projet de recherche sur le cancer du cerveau (glioblastome)
  26. Vincent Procaccio – Angers – projet de recherche sur le cancer du rein
  27. Latifa Rbah-Vidal – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sein
  28. Christelle Retière – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sang (leucémie aïgue lymphoide)
  29. Emmanuel Scotet– Nantes – projet de recherche tous cancers (colon, leucémie chronique, rein)
  30. Frédérique Souaze – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sein
  31. Nathalie Theret– Rennes – projet de recherche sur le cancer du foie (carcinome hepatocellulaire)
  32. François Vallette – Nantes – projet de recherche sur le cancer du cerveau (glioblastome)
  33. Franck Verrecchia – Nantes – projet de recherche sur le cancer osseux pédiatrique

Le doctorant départemental

En complément des subventions accordées dans le cadre du Csirgo, une autre subvention a été attribuée par la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique à un doctorant.

  1. Thomas Bonneaud – Nantes – projet de recherche sur le cancer du sein

Co-financement de matériel de recherche

En 2022, la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique participe aussi à l’achat de matériel pour les équipes de recherche du Grand Ouest à hauteur de 50 000 € en co-financement avec l’Inserm et l’Université de Nantes (coût total du matériel : 70 000 €).

Il s’agit d’un appareil nommé « Incucyte » qui sert à mesurer la prolifération et la migration des cellules vivantes cancéreuses « in vitro » en temps réel. Il prend des photos, compte les cellules, réalise des courbes d’évolution 24 heures sur 24 – pendant des jours, des semaines voire des mois – dans l’environnement stable d’un incubateur de culture.

L’appel d’offre va être réalisé début 2022 pour une livraison le plus rapidement possible.

Image non contractuelle