Le 31 mai 2020 est la Journée mondiale sans tabac impulsée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette année, le thème porte sur la protection des jeunes générations. Un « Quiz tabac » vous est proposé par la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique pour évaluer vos connaissances. À la clé : un cahier « Stop Smoking, pour arrêter de fumer sans grossir »  et un tangle (jeu anti-stress). Vous avez jusqu’au 30 juin 2020 pour y prendre part.

 

► Répondre au Quiz tabac de la Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique

Fumer avant 20 ans augmente la dépendance

Nous savons que la durée d’exposition (nombre d’années pendant lesquelles on a fumé) et l’âge auquel on a commencé à fumer sont quatre fois plus déterminants que la quantité de cigarettes fumées.

Toute personne commençant à fumer avant 20 ans est non seulement plus susceptible de devenir dépendante, mais peut également s’avérer moins capable de contrôler son tabagisme en vieillissant.

Donc, bien que la proportion de jeunes fumeurs diminue au fil des années, il est important de continuer à prévenir l’entrée dans le tabagisme chez les jeunes.

Des Espaces sans tabac pour protéger les jeunes

C’est en ce sens que la Ligue contre le cancer développe un label Espace Sans Tabac visant à dénormaliser le tabagisme dans les espaces publics fréquentés par les enfants afin de réduire la présence de cigarettes dans leur quotidien.

Le confinement, facteur d’augmentation du tabagisme

La pandémie de Covid-19, et particulièrement la phase de confinement, a entrainé en France une hausse de la consommation quotidienne de tabac.

Selon Santé Publique France : « Plus d’un quart des fumeurs (27%) ont augmenté leur consommation de tabac pendant le confinement ».

Cette hausse, corrélée au risque d’anxiété et de dépression, est en moyenne de 5 cigarettes par jour, principalement auprès des 25-34 ans travaillant à domicile (41%).

Le tabac, première cause de cancers

Chaque année, en France, le tabac est responsable de 73 000 décès dont 45 000 par cancer. Le tabac est la première cause de cancers.

Avec l’arrêt du tabagisme, le risque de survenue d’un cancer du poumon diminue régulièrement avec le temps. Ce bénéfice est observé quel que soit l’âge auquel on arrête de fumer. Il n’est donc jamais trop tard pour arrêter !

En savoir plus : https://www.liguecancer44.fr/prevenir-pour-proteger/tabac-2/

Un panel d’aides gratuites

►  N’oubliez jamais que chaque tentative est un pas de plus vers l’arrêt définitif.
La rechute doit être un moyen de rebondir et d’adapter sa méthode d’arrêt.

Pour aller plus loin