À compter du samedi 29 mai 2021, cinq espaces verts nantais vont être testés « Espaces sans tabac ». La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique est ravie d’accompagner la Cité des Ducs dans cette démarche de santé publique.

Une décision municipale

Cette mesure a été votée par les élus en conseil municipal en décembre 2020. Elle sera expérimentée pendant un an avant d’envisager son extension à d’autres lieux fréquentés par les enfants et les familles.

Objectif : réduire la présence de la cigarette dans le quotidien des enfants afin que les jeunes générations ne considèrent plus l’acte de fumer comme un acte normal. Le tabac est responsable de la mort de 78 000 personnes par an en France.

Les cinq Espaces sans tabac nantais :
  1. Le Jardin extraordinaire
  2. Le parc de la Noë-Mitrie (Doulon)
  3. Le square de l’Amiral-Halgan (face à l’hôtel de ville)
  4. La station gourmande de Nantes Nord
  5. L’aire de jeu du Clos-Toreau et ses alentours (Nantes Sud)

Cinq dates de sensibilisation du grand public

La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique sera présente sur ces cinq sites pour proposer un temps d’information et de sensibilisation du public à l’intérêt des Espaces sans tabac.

  • Le Jardin extraordinaire => samedi 29 mai, de 11h à 14h
  • L’aire de jeux du Clos-Toreau => mercredi 16 juin, de 14h à 18h
  • Le parc de la Mitrie => mercredi 23 juin, de 14h à 18h
  • Le square de l’Amiral-Halgan => mercredi 30 juin, de 14h à 18h
  • La station gourmande de Nantes Nord => en attente de date

Pas de stigmatisation des fumeurs

La mise en place d’Espaces sans tabac n’est pas synonyme de stigmatisation des fumeurs. L’objectif est de sortir le tabac de l’espace public. Si l’on souhaite une génération de non-fumeurs, il faut que le tabac soit moins visible des enfants.

La zone d’Espace sans tabac est réduite par rapport à l’ensemble de l’espace où il est possible de fumer.

La démarche se veut pédagogique : pas de verbalisation ; pas d’amende dans un premier temps. Grâce à une bonne communication, une sensibilisation du public, une auto-régulation se met peu à peu en place.

Une initiative plébiscitée par le grand public

L’interdiction de fumer dans des espaces extérieurs bénéficie d’un soutien massif de la population tant parmi les fumeurs que les non-fumeurs (sondage Ipsos, 2020).

Les personnes interrogées soutiennent l’interdiction de fumer à :

  • 89% dans les parcs et jardins publics dédiés aux enfants
  • 86% aux abords des établissements scolaires
  • 81% dans les gradins des stades ;
  • 79% sous et aux abords des abribus, dans les files d’attente extérieures
  • 81% sur les plages