La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique lance sa nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention le « Challenge des gentlemen » qui se tient du 1er au 30 novembre 2021.

Novembre, le mois pour lutter contre les cancers masculins

Objectif du Challenge des gentlemen : mobiliser le grand public contre les cancers masculins pour trois raisons majeures :

  • Les hommes sont moins soucieux de leur santé que les femmes pourtant le cancer touche davantage les hommes (54% – source INCa) ;
  • Il y a un déficit de communication sur la prévention et le dépistage des cancers masculins ;
  • Moins de 20% des bénéficiaires des soins de support de la Ligue contre le cancer sont des hommes.

4 semaines de temps forts

Le challenge des gentlemen va s’organiser autour de messages et de défis lancés sur les réseaux sociaux avec la complicité de sportifs et de coachs professionnels afin de passer des messages (prévention santé, dépistage, aide aux malades…) et de relayer un appel à dons.

  • Du 1er au 7 novembre : Challenge 1 « Un gentleman prend soin de sa santé »
    (5 messages vidéo, soit un par jour, portés par 5 sportifs pros de Loire-Atlantique).
  • Du 8 au 14 novembre : Challenge 2 « Un gentleman se maintient en forme »
    (5 défis vidéo, soit un par jour, lancés par 5 coachs sportifs pros de Loire-Atlantique).
  • Du 15-21 novembre : Challenge 3 « Un gentleman sait s’entourer »
    (témoignages d’un bénéficiaire, d’un bénévole, d’un coiffeur, d’un éducateur de sport adapté, d’un onco-sexologue.)
  • Du 22-28 novembre : Challenge 4 « Un gentleman se montre sous son meilleur profil »
    (concours photos (autoportrait) ouvert à tous les hommes).

Des sportifs et des coachs professionnels se liguent contre le cancer

Les messages de prévention santé sur les réseaux sociaux sont portés par :
  • Rock Feliho, ancien capitaine du HBC Nantes

  • Fabrice Pancrate, ancien joueur du FCN et du PSG

  • Louis Capon, golfeur ligérien, au top 75 des professionnels français

  • Gilles Buekenhout, skipper (trois participations à la Route du Rhum ; édition 2022 en préparation), Pornichet

  • Brice Clavier, boxeur, (boxe anglaise), Saint-Nazaire

Les défis sportifs lancés sur les réseaux sociaux sont lancés par :
  • Badre Belhaja, éducateur sportif, ex champion du monde super léger en boxe thaï

  • Antoine et Enzo, coachs sportifs, club de sport Keep Cool Nantes centre

  • Romain Prime, enseignant activité physique adaptée, association Siel Bleu Loire-Atlantique

  • Franck Zlatiew, préparateur physique et mental, Nantes

Appel aux dons

Le Challenge des gentlemen est aussi l’occasion de relayer un appel aux dons. L’argent collecté servira à financer :

  • Des projets de recherche sur les cancers masculins ;
  • Des séances collectives d’activité physique adaptée dédiées aux hommes ;
  • Des soins de support individuels (soutien psychologique, conseils en diététique ; consultation avec un onco-sexologue…) ;
  • Des séances de bien-être (réflexologie plantaire, massage)
  • Un accompagnement au retour à l’emploi

Le cancer, première cause de décès chez l’homme

Les cancers les plus fréquents chez l’homme sont :

  • Cancer de la prostate
  • Cancer du poumon
  • Cancer colorectal
  • Cancer du foie
  • Cancer du pancréas

En 2018, ces cinq cancers ont généré 120 000 nouveaux cas parmi la population masculine et 52 200 décès.

Les principaux facteurs de risque de cancer

On estime que 40% des cancers pourraient être évités en adoptant des modes de vie plus sains.

  • Tabac
  • Alcool
  • Surpoids et obésité
  • Alimentation déséquilibrée

40% des cancers évitables en agissant préventivement

Adopter une bonne hygiène de vie
  • Arrêter de fumer : le tabac est le facteur de risque numéro 1 de cancer.
  • Modérer sa consommation d’alcool : l’alcool est le facteur de risque numéro 2. Recommandation : deux verres maximum par jour et pas tous les jours.
  • Manger équilibré : l’alimentation est le facteur de risque numéro 3 de cancer. Recommandation : privilégier les fruits et légumes de saison, les produits locaux, le fait-maison, réduisez les produits transformés, trop sucrés, la viande rouge et la charcuterie…
  • Pratiquer une activité physique régulière : pratiquer une activité physique d’intensité modérée et régulière tout au long de sa vie réduit les risques de cancer. Recommandation : pratiquer au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour et dans l’idéal, faire 1 à 2 fois par semaine une activité physique un peu plus soutenue.
Vacciner les jeunes contre les HPV

Depuis 2021, la vaccination contre le Papillomavirus Humain (HPV), responsable de certains cancers chez les hommes, est conseillée pour les garçons à partir de 11 ans (avec un attrapage possible entre 15 et 19 ans). Autrefois, ce vaccin n’était proposé qu’aux jeunes filles notamment pour les protéger contre le cancer du col de l’utérus.

Le nombre de cancers liés à l’infection par les HPV est estimé à plus de 6 300 par an en France dont deux-tiers chez la femme et un tiers chez l’homme. Les HPV se transmettent sexuellement, c’est-à-dire entre personnes, par contact intime avec les muqueuses, même sans pénétration (le préservatif ne protège que partiellement contre ces infections).

Le HPV est à l’origine de 6 cancers : col de l’utérus ; pénis ; vulve ; vagin ; anus ; VADS (voies aérodigestives supérieures), aussi appelés cancers ORL.

Le vaccin contre les HPV a fait la preuve de son efficacité. Environ 90% des cas de maladies HPV sont liés à des types d’HPV ciblé par le vaccin.

La couverture vaccinale contre les HPV est faible en France (23,7% pour le schéma complet à 16 ans) contrairement à d’autres pays : 80% en Suède ; 78% en Australie ; 86% en Grande-Bretagne ; 87% au Portugal ; 42% aux États-Unis…

Participer au dépistage organisé du cancer colorectal à partir de 50 ans

À partir de 50 ans, les hommes (et les femmes) sont invités à participer au dépistage organisé du cancer colorectal en répondant à l’invitation du CRCDC (Centre régional de coordination des dépistages des cancers des Pays de la Loire).

Cette invitation est adressée par voie postale tous les 2 ans, jusqu’à 74 ans. Il s’agit d’un simple test à faire chez soi, pris en charge à 100% par l’assurance maladie.

Détecté tôt, ce cancer est guérissable dans 90% des cas.

La prévention du cancer de la prostate est à discuter au cas par cas avec son médecin ou urologue. Le dépistage du cancer de la prostate est un choix personnel qui nécessite d’être réfléchi. Il n’existe pas en France, ni dans aucun autre pays, de programme national de dépistage du cancer de la prostate s’adressant aux hommes de manière systématique.

Participez au Challenge des gentlemen, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

► Sur Facebook

► Sur Instagram

► Sur Linkedin

► Sur Youtube