Les chiffres

 Aujourd’hui le tabac est LE problème de santé public. Responsable de 78000 décès dont 47000 par cancer, il est la cause du plus grand nombre de décès évitable. En France, le cancer du poumon est le deuxième cancer le plus fréquent pour l’homme et le troisième pour la femme. Actuellement, 85% des cancers du poumon sont liés au tabac.

Les derniers chiffres parus montrent que la proportion actuelle de fumeurs souhaitant arrêter de fumer ne cesse d’augmenter, arrivant à 29% de fumeurs souffrant de leur lien avec le tabac. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer se positionne comme aide aux fumeurs souhaitant arrêter en leur proposant plusieurs solutions. Cette position est d’autant plus justifiée du fait que l’on compte 59,5% des femmes fumeuses et 54% des 15-24 ans fumeurs souhaitant arrêter. Le travail sur l’aide à l’arrêt du tabac est donc une attitude indispensable à ajouter aux actions de prévention ayant pour but la réduction de l’entrée en tabagisme.

En 2014, près de quatre personnes sur cinq déclarent avoir expérimenté le tabac. Aujourd’hui le nombre de fumeurs en France s’élève à plus de 30% de la population. En mars 2016, les résultats d’une étude (menée par l’ORS des Pays de la Loire) à propos de la relation tabac – jeunes résidant dans les Pays de la Loire met en avant un inversement des pratiques de ces derniers. Qu’il s’agisse d’expérimentation du tabac, d’usage quotidien, intensif ou dérivé (cigarette électronique, chicha, pipe…) la tendance est à la hausse et la région, auparavant en dessous des moyennes nationales est passée légèrement au-dessus.

Le tabac est responsable de multiples cancers ; de la cavité nasale, de la bouche, du poumon, du foie, du sein, de l’ovaire, de l’estomac, colo-rectal, du col de l’utérus, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du sein, du pancréas, de la vessie et leucémies myéloïdes.

Consultez notre brochure sur le cancer du poumon pour avoir plus d’informations.

La Ligue et le tabac

 

Concernant l’impact du tabac sur le développement du cancer, il est à souligner que la durée d’exposition au tabac est plus importante que le nombre de cigarettes fumées, de ce fait, il n’est jamais trop tard pour arrêter, même si on a fumé beaucoup et longtemps.

De ce constat, la Ligue contre le cancer souhaite mener des actions pour accompagner les fumeurs dans l’arrêt du tabac et limiter l’entrée en tabagisme des jeunes.

Pour cela, la Ligue contre le cancer s’est mobilisé pour instaurer le paquet neutre afin de limiter l’entrée en tabagisme des plus jeunes qui seraient séduit, notamment par les packagings de plus en plus sophistiqués ou les cigarettes convertibles, qui proposent de plus en plus de variantes.

Dans la même démarche de dénormalisation du tabac, la Ligue s’engage à l’aide à la création d’espace sans tabac. Le label « Espace sans tabac » crée par la Ligue en partenariat avec les municipalités amènera des espaces publics extérieurs à passer non-fumeurs. Les objectifs de ces espaces sont multiples, allant de la réduction de l’initiation au tabac des jeunes, à la limitation de l’exposition au tabagisme passif ou encore pour préserver l’environnement des mégots de cigarettes et de leurs conséquences.

Pour le moment, la priorité est placée sur les espaces dédiés aux enfants mais cette mesure continuera à s’étendre sur d’autres espaces comme les parcs ou les plages.

Aujourd’hui, on dénombre au moins 218 « Espaces sans tabac » dans plus de 29 villes !

 

Espace sans tabacPlage sans tabac

 

Chaque tentative est un pas de plus vers l’arrêt définitif

Vous pouvez adapter votre arrêt en fonction de votre profil. Les différentes méthodes proposées s’adaptent à vos envies, par exemple, si vous souhaitez un suivi régulier, des structures vous accueilleront pour répondre à vos attentes. Au contraire, si vous souhaitez arrêter seul, des outils existent pour vous aider. La rechute doit être un moyen de rebondir et d’adapter sa méthode d’arrêt.

Parmi les méthodes que nous allons évoquer, certaines ont été reconnues comme efficaces, d’autres sont encore à l’étude. Mais sachez que la meilleure méthode est celle qui vous correspond le plus.

Sur le département

 Pour un accompagnement dans votre arrêt du tabac, le département propose plusieurs lieux de consultation en tabacologie ou addictologie.

  • L’unité de coordination de tabacologie du CHU de Nantes propose un lieu d’accueil pour les personnes (fumeurs ou entourage) en difficultés avec le tabac et la dépendance. Chaque mois, des réunions d’informations sont proposées sur place. Une consultation individuelle avec un médecin vous sera proposée pour vous diriger vers l’équipe la plus adaptée à vos besoins (tabacologue, psychologue clinicien ou diététicienne). La prise en charge s’adapte à chacun, allant jusqu’à un travail sur la prévention de la rechute.
    Pour plus d’informations, contactez le 02.40.16.52.37 de 9h à 17h.
  • Le service d’addictologie de la Cité Sanitaire de Saint-Nazaire propose lui aussi des consultations pour évaluer et vous accompagner lors de votre démarche d’arrêt du tabac.
    Pour plus d’informations, contactez le 02.40.90.76.66.
  • Pour les femmes enceintes, des consultations pour vous aider dans vos démarches d’arrêt du tabac vous seront proposées dans les maternités des Pays de la Loire.
    Pour plus d’informations, contactez la maternité de votre choix.
  • L’université de Nantes propose à ses étudiants des consultations gratuites de tabacologie. La première consultation dure 1h, les suivantes 30mn, celles-ci sont proposées le lundi et le vendredi matin.
    Pour plus d’informations, contactez le Centre de Santé des Étudiants (SUMPPS) au 02.40.37.10.50 ou au 02.40.37.10.69.

 

Pour une démarche plus indépendante

 Dans votre démarche individuelle d’arrêt) Plusieurs outils existent pour vous accompagner. Coaching, suivis par mails, forums et même par application mobile vous permettent d’avoir accès à des articles, annuaires de spécialistes, questions/réponses avec l’équipe du site et de nombreux témoignages pour vous aider, vous motiver et partager vos expériences et difficultés de (ex)fumeur. Vous choisissez votre degré d’accompagnement dans votre démarche d’arrêt tout en sachant que des personnes sont disponibles si vous en éprouvez le besoin.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.tabac-info-service.fr/ ou appelez le 39 89 (du lundi au samedi de 8h à 20h).

Les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur…) peuvent être envisagées si besoin. Vous pouvez remplir le test de Fagerström pour en savoir plus sur votre profil et votre mode de consommation. Ce test vous permettra d’en savoir plus sur les substituts qui vous sont le plus appropriés. Leur rôle est d’adoucir votre période du sevrage.

  • Sachez que pour ces traitements l’Assurance Maladie rembourse à hauteur de 50€ par année civile et par bénéficiaire. Il faut pour ça, passer par une prescription médicale qui vous sera fourni par votre médecin traitant ou tabacologue,
  • Ce montant passe à 150€ pour les jeunes de 20 à 25 ans ainsi que les femmes enceintes. De plus, les jeunes de 25 à 30 ans, bénéficiaires de la CMU complémentaire et les patients en ALD cancer peuvent aussi bénéficier d’un forfait de 150€.

A propos de l’e-cigarette, nous vous proposons de consulter notre page dédiée à ce sujet.