Bien préparer son retour au travail après un cancer

La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique organise un atelier complet pour accompagner les personnes malades à la reprise du travail.

Le parcours d’une personne malade est souvent marqué par une succession d’arrêts de travail et reprises. Le retour à l’emploi amène une série d’interrogations.

Aider les malades à reprendre leur activité professionnelle est l’un des grands enjeux du 3e Plan Cancer.

Une enquête* de la Ligue contre le cancer a établi un lien direct entre le fait de déclarer avoir préparé sa reprise d’emploi, avoir été bien informé et avoir eu recours à des dispositifs d’aide.

Comment être bien dans mon job après un cancer ? Je veux changer de poste. Puis-je reprendre à temps partiel si je suis fatigué ?

 

En 2014, le Comité de Loire-Atlantique de la Ligue contre le cancer lançait un dispositif pilote pour accompagner les personnes après les traitements vers un retour au travail.

Cela implique un engagement fort au cours des 6 séances proposées dans ce parcours de remobilisation professionnelle :

  •  Chaque séance dure entre 4 et 6 heures.
  •  5 experts au service des malades : coach, professeur d’activité physique adaptée, socio-esthéticienne et travailleurs sociaux.
  •  Série de 6 ateliers en petit groupe, étalés sur 1 à 2 mois pendant la période de convalescence quand la personne a fini ses traitements ou que son état de santé se stabilise, et qu’elle se remet doucement sur le chemin du travail.
  •  Cadre confidentiel et non-jugement sont concrétisés par une charte signée au début des ateliers.
  •  Inscription validée par une rencontre dans les locaux de la Ligue contre le cancer.

Parmi la dizaine de participants à l’atelier en 2014, Cécile Jouberteau, chargée de gestion dans l’immobilier, nous livre son retour d’expérience suite à sa reprise en temps partiel thérapeutique.

Quel a été votre cheminement jusqu’à ce groupe de remobilisation sociale et professionnelle ?

 

Prise en charge à la Clinique Mutualiste de l’Estuaire à Saint-Nazaire, les infirmières m’ont suggéré de contacter la Ligue contre le cancer qui dispose d’un point d’accueil au sein de l’établissement. J’ai ainsi participé à des ateliers autour de la coiffure et répondu positivement lorsque la coordinatrice des espaces Ligue m’a proposé de tester ce nouveau la coordinatrice sociale du Comité 44, au vu de ma situation personnelle et professionnelle.

Quel regard portez-vous sur ces 2 mois d’accompagnement ?

 

C’est d’abord une réponse à toutes les questions que l’on se pose sur cette étape majeure du retour à l’emploi. Trouver des informations sur ce sujet est un véritable parcours du combattant qui s’ajoute à la lutte menée contre la maladie. La sensation de solitude s’accroît encore, alors que les traitements prennent fin et que vous quittez la sphère médicale pour retourner vers la vie et vers les autres, amis, famille, collègues, qui ne savent pas toujours comment se comporter. L’onde de choc provoquée par le cancer vous entraîne dans une remise en cause, un premier bilan de vie, dont le travail fait partie intégrante. Quel sens donner à cette nouvelle étape de carrière ? Quel comportement adopter face au monde du travail ? Comment mon corps va-t-il réagir ? Autant de questions abordées avec les professionnels et dans l’énergie d’un groupe dont chaque membre vit les mêmes problématiques que les vôtres. On réapprend à écouter son corps, à ne plus se sentir coupable, à reprendre confiance en soi, à redevenir acteur de sa vie. Propos recueillis par Fabienne Moisan.

Ce dispositif reçoit le mécénat de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire Atlantique.

* Le Dispositif d’Observation Pour l’Action Sociale (DOPAS) est une collecte d’informations sur le terrain concernant l’impact social du cancer. En 2013, plus de 2 000 personnes ont répondu au questionnaire sur leurs conditions de vie et leurs besoins.

Les prochains ateliers démarreront à partir de Janvier 2017 et se dérouleront à l’Espace Ligue au 9 rue Paul Pélisson à Nantes.

Pour toute demande d’information et d’inscription, merci de contacter Sandra Emauré, coordinatrice sociale au 02 40 14 31 31 ou par email à : sandra.emaure@ligue-cancer.net

EN SAVOIR PLUS